Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
cliquez sur la couverture du livre pour une version téléchargeable

L’antre des rebelles

Par Caroline Auger et 
illustré par Gabrielle Morrisseau
Publié par Isatis

ACTIVITÉS

Les guerriers et les rebelles — .doc
Signet — .doc
Mots cachés — .doc et corrigé — .doc
Le guide pour consoler — .doc
Les émotions — .doc

RÉSUMÉ DU LIVRE

Inspiré d’une histoire vraie. Un jeune homme combat une tumeur maligne au cerveau qui récidive. Comment faire face à la maladie ? De quelle manière négocier avec les regards et les maladresses des autres jeunes de l’école quand on vit avec une cicatrice sur le crâne?

Difficile d’affronter la souffrance, la peur et la solitude et de garder l’espoir qu’un jour cette étoile noire sera pulvérisée. Mais le plus important n’est-il pas d’être entouré d’amour?

Je voulais voyager et connaître d’autres cultures, d’autres places, d’autres gens. Maintenant, ça n’a plus autant d’importance. Tout ce que je veux, c’est être avec mes parents, ma famille et mes amis, enveloppé de leur amour.

CAROLINE AUGER

Caroline Auger a écrit L’antre des rebelles en souvenir de l’un de ses anciens élèves, Laurent Nelias, qui l’a grandement marqué et qui est décédé d’un cancer du cerveau, à l’âge de 18 ans. Alors qu’elle était elle-même atteinte d’un cancer, elle s’est rappelé leurs conversations et les a mélangées à ses réflexions sur la maladie. Cet album a été créé avec la collaboration de la mère de Laurent, Caroline Nelias. À partir des photos de Laurent, Gabrielle Morrisseau a illustré avec douceur et sensibilité les textes qui font l’éloge de tous les rebelles qui doivent terrasser la maladie.

CORDONNÉES

Facebook: carolineaugerauteure
Instagram: @carolineaugerauteure

BIBLIOGRAPHIE

Caroline Auger s’inspire de ses voyages et de ses rencontres pour écrire. Son premier roman policier, Les hyènes rôdent toujours (Soulières éditeur), a été finaliste pour le prix Cécile-Gagnon et le prix Bernadette-Renaud (prix de la Montérégie). Avec son second polar, Les sacrifiées de Lomé (éditions Bayard), elle remporte le prix des enseignants de français (ANEL-AQPF) pour l’année 2019, catégorie 13-18 ans. Elle publiera ensuite en 2022, Le cartel du Poisson (éditions Bayard) dont l’action se déroule au Pérou. Son premier album, Une courtepointe pour Chehab (éditions Bayard), illustré par Jean-Luc Trudel, aborde en douceur l’intégration des immigrants et sera finaliste pour le prix Mélèze de la Forêt de la lecture. L’antre des rebelles est son dernier album. Il est magnifiquement illustré par Gabrielle Morrisseau.

GABRIELLE MORRISSEAU

Après mes études en arts visuels et médiatiques à l’Université du Québec à Montréal, en 2017, j’ai décidé de jumeler ma pratique à l’illustration afin d’assouvir mes envies créatives. Je travaille particulièrement l’aquarelle, le dessin, la broderie et l’écriture. À travers ma pratique j’aime explorer la sensibilité des mots et les émotions. J’aspire à rendre visible l’intangibilité des mots en reflétant un doux et nébuleux sentiment, qui bercera petits et grands.

CORDONNÉES

Site web: gabriellemorrisseau.com
Instagram: @g.morrisseau

BIBLIOGRAPHIE

«Le murmure du vent» , écrit et illustré par Gabrielle Morrisseau, conte illustré, Les Éditions de l’Apothéose, Lanoraie, Qc, Canada, 2019, 48 pages, réalisé en PARTENARIAT D’AUTEUR
« L’antres des rebelles», écrit par Caroline Auger, illustré par Gabrielle Morrisseau, Éditions de l’Isatis, collection Griff, 40 pages, roman graphique, à partir de 12 ans, 2023